Actu u19

TFC-Chateauroux, le résumé

Le 29 août 2016 par Trélissac FC

Cruelle réalité…

Pour le compte de la 2ème journée du championnat nous recevions Châteauroux, un club pro et ils seront nombreux cette saison.

Nous l’avons voulu et nous y sommes.
Nous avons la chance de représenter la Dordogne au plus niveau en France. Mais cela est bien évidemment en adéquation avec le fait que ce niveau demande beaucoup plus d’exigences, de concentration et de détermination .
Et même avec ces ingrédients cela ne suffira pas toujours.

Néanmoins face à Châteauroux il a été très facile de constater que nous avons beaucoup de travail devant nous pour être au niveau de ces clubs là.
Ce n’est pas dans le jeu que nous avons failli, car malgré le score qui est très sévère pour nous, nous avons quand même mis en difficulté cette équipe, mais c’est plutôt dans le réalisme que nous avons pêché.

En première mi-temps, nous nous procurons 5 ou 6 occasions franches. Nous tapons 2 fois les montants, un but refusé sur un hors jeu peu évident et un gardien de but adverse en état de grâce.
Alors que nous devons ouvrir le score ou plus, nous nous retrouvons menés 2-0 sur un contre éclair de leur numéro 9 qu’on aurait pu arrêter bien avant, vu qu’il part de son camp alors qu’il y avait un énième corner pour nous.
Puis le second sur une première erreur individuelle de relance de notre défense.

En seconde période alors que nous voulions repartir très fort en refusant de céder, ce sont deux nouvelles erreurs individuelles qui viennent nous faire très mal.
A ce niveau les joueurs adverses n’en demandaient pas tant.
Je ne vais citer les joueurs fautifs car je n’ai pas pour habitude de me cacher derrière cela, mais force est de constater que leur apprentissage nous met en difficulté.
Peu importe ce qui est fait est fait.

Nous voilà mener 4-0

Un sursaut d’orgueil malgré tout avec un bon centre de Theo Duchez bien repris par Lucas Lapeyre de la tête, auteur d’un match correct malgré le score.
Ensuite nous essayons de pousser à nouveau car nous ne voulons pas renoncer mais sur un contre le numéro 10 adverse passe 5 joueurs de trelissac en revue, beaucoup trop facilement …avant de se retrouver face à JB Chollier, qui aura connu un match difficile, et inscrire le 5ème but.

Malgré tout avec Jérome Yoncourt qui obtient un penalty tiré par Quentin Valadie tous les deux auteurs d’un match correct.

Sur une dernière action nous concédons le dernier but qui vient nous infliger une claque énorme pour ce second match du 19 national.

C’est une après-midi difficile que nous avons connue. Perdre 6-2 n’était jamais arrivé pour notre équipe, trop d’erreurs individuelles et un manque de réalisme flagrant.

Difficile à digérer mais vous pouvez être sûrs que connaissant la difficulté du niveau, nous ne lâcherons jamais et même si cela doit prendre du temps nous ferons tout pour corriger des détails qui sont tellement importants et renverser la vapeur.

Je félicite l’équipe de Châteauroux dont le coach m’as avoué qu’ils avaient eu 100% de réussite.
Nous avons la semaine prochaine un déplacement difficile au Mans.

Nous partirons avec la certitude que rien ne s’acquiert facilement et qu’il faudra redoubler d’efforts.
La satisfaction du jour (et le petit signe du destin) est que la CFA a elle gagné sur le score de 6 à 2 . Félicitations à eux ainsi qu’à la DH qui a su ramener les points du nul pour ce 1er déplacement.

Bonne semaine à tous
Rachid

Une remarque sur “TFC-Chateauroux, le résumé

  1. Le 29 août 2016 par Pierre Lorioux

    C’est dans l’adversité que les équipes se construisent. Il faut juste se remonter les manches (et les chaussettes !) et ça va venir avec du travail, de l’abnégation et l’envie de gagner pour soi et ses coéquipiers.

    Trélissac, ses joueurs et entraineurs n’ont rien à perdre mais surtout tout à gagner en expérience et bientôt en résultats en se confrontant à des équipes de clubs professionnels. Rien à perdre tout à gagner c’est une bonne devise.

    Dans tous les cas, au coup de sifflet quand le match commence, c’est celui qui a le plus envie de gagner qui gagne. Un match se gagne un peu avec les pieds, beaucoup avec la tête ! c’est vrai en sport comme dans la vie.

    Les beaux jours sont devant vous-même s’ils se font un peu attendre…..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *