{ARCHIVES} Les fratries

Le 30 juin 2016 par Trélissac FC

Depuis sa création, ce club se veut familial et convivial. On vient au TFC parce qu’on suit son père, ses frères ou ses cousins et que « bonne ambiance » rime avec « grandes compétences ». Quelques fratries ont accepté de nous raconter leurs histoires…

FAMILLE ALLICOT
témoignage de Serge

« Nous avons tous les trois fait partie de la vie du club, mais j’étais le seul joueur au TFC ! J’ai été joueur et même entraineur et président pendant un temps. Je suis arrivé au club en 1983. Je venais de Périgueux et j’avais aussi joué en tant que professionnel à Limoges auparavant. Puis j’ai intégré la mairie de Périgueux et la Direction des sports, à l’arrivée de Monsieur Colbac. A même moment, je suis devenu entraineur et joueur de l’équipe senior au Trélissac FC. C’était fabuleux. Mes frères m’ont suivi. Beaucoup ont fait comme nous, on voyait arriver des fratries entières! C’était un club très familial à l’époque, garant d’une identité communale. Mon frère aîné, Michel, suivait tous nos matchs et il continue de supporter l’équipe d’aujourd’hui. Jean-Claude était très impliqué dans la vie du club. Il fait encore partie des bénévoles du Trélissac FC, il est présent à chaque match.

Les anciennes familles comme la nôtre ont contribué à structurer le TFC, à en faire un club formateur et reconnu. Je suis très touché par ce que le club est devenu et très heureux pour les gens qui s’en occupent. Je suis sur Bordeaux depuis 15 ans mais je n’hésite pas à me déplacer de temps en temps pour voir les matches du Trélissac FC ! C’était une époque de laquelle je suis un peu nostalgique ! »

FAMILLE DE OLIVEIRA
témoignage de Isauro

 « Augusto, mon plus jeune frère a été le premier des De Oliveira à rejoindre le club du Trélissac FC en 1983. A l’époque, le projet était de monter une équipe de cadets nationaux et c’est ce qui s’est passé. Nous sommes arrivés en 1985 avec mon frère cadet, Adelino. Nous avions intégré l’équipe première, qui était en Promotion Honneur. Auparavant, nous jouions à Périgueux où nous avions rencontré Serge Allicot. Lorsqu’il est devenu entraineur à Trélissac, il nous a contacté pour nous faire venir. Nous occupions tous les trois des postes de milieux de terrain ! Quand on est le plus âgé, comme moi, on est protecteur. Quand un de mes frères prenait un coup je réagissais de suite ! Nous avons eu la chance de jouer ensemble en équipe première, avec les trois frères Lanceplaine. Sur le moment on ne se rendait pas compte, mais aujourd’hui avec le recul, je réalise à quel point c’était fabuleux d’avoir pu jouer tous les trois.
On s’encourageait mais on ne se faisait pas de cadeaux. On était dur entre nous !
Je garde notamment un merveilleux souvenir du match d’inauguration du stade de Neuvic, contre l’équipe B des Girondins de Bordeaux. On jouait ensemble pour la première fois ! Quand nous sommes arrivés là-bas, mon père m’a proposé de faire une photo de nous trois. Je lui avais dit « papa on a le temps de faire des photos » et finalement on a bien fait, c’est la seule que nous avons comme ça de nous trois ! »

FAMILLE THOMAS
témoignage de Stéphane

 « Le Trélissac FC et les Thomas c’est une histoire de famille ! Mes deux frères, Jérôme l’ainé et David mon frère jumeau, et moi avons joué au club toute notre enfance. On est arrivé au Maurilloux en 1978, c’était le club phare de la région à l’époque ! Mon père et mes deux oncles ont été dirigeants et mon autre oncle Jean-Louis a été président du club dans les années 90.
Il n’y a jamais eu d’esprit de compétition entre nous bien au contraire. J’étais le seul à jouer en première et ça n’a jamais posé de problème. On était plus une bande de copains qu’autre chose, même si on était des compétiteurs. On jouait tous les trois défenseurs et il nous est arrivé d’être ensemble sur le terrain en équipe réserve. Ce sont de bons souvenirs !
Je suis le seul de la fratrie à avoir conservé des liens avec le TFC, puisque je suis toujours éducateur. Je souhaite que ce club perdure le plus longtemps possible et que je puisse être là encore 20 ans de plus ! »

Famille Lanceplaine
témoignage de Christophe

 « Nous sommes arrivés au TFC en 1974. Serge Levêque, le responsable de l’école de football, était venu à la maison demander à nos parents de prendre une licence pour chacun d’entre nous. Je suis le frère cadet. Eric est l’ainé, et Stéphane le plus jeune. On a également une sœur qui est un peu plus jeune. Sur le terrain on était content d’être ensemble, mais dans une équipe, on ne fait pas de distinctions entre ses frères et ses coéquipiers. La seule chose qui faisait la différence c’est que l’on se connaissait d’avantage et par conséquent, on avait plus de repères entre nous. On n’évoluait pas au même poste donc il n’y a jamais eu de compétition entre frères. On s’encourageait beaucoup. J’ai évolué à plusieurs postes (milieu de terrain, latéral et même attaquant). Je garde d’excellents du Trélissac FC sur le plan footballistique et sur le plan humain. Un de mes meilleurs souvenirs c’est bien sûr notre parcours en Coupe de France de l’époque. Mais aussi notre victoire en coupe d’Aquitaine devant plus de 2000 personnes à St Symphorien. Mon petit frère Stéphane qui avait 17 ans, jouait également la finale de la coupe d’Aquitaine en lever de rideaux avec l’équipe Junior de Trélissac. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *